SYNDROME D'HYPERTHERMIE MALIGNE (MHS)

aussi appelé Malignant hyperthermia

 

Qu’est-ce que l'hyperthermie maligne ?

 

Il s’agit d’un état d’hyper-métabolisme dû à une hypersensibilité des canaux calciques et entrainant une hypercontraction musculaire généralisée. Cet état apparait chez des chiens de race prédisposée soumis à un stress ou à des médicaments tels que des anesthésiques volatils, en particulier halogénés (halothane, isoflurane, sevoflurane, desflurane).

Le pronostic est réservé, l’évolution spontanée étant une défaillance multi-organique puis la mort.

Le traitement est étiologique par arrêt de l’administration de l’agent anesthésique en cause ou de l’exposition au stress, ou symptomatique.

 

 

Cette maladie est présente chez beaucoup de races de chiens. L' hyperthermie maligne est un défaut du muscle strié congénitale. Il est caractérisé d’une rhabdomyolyse, des attaques des muscles striés, d’une tachycardie et d’une dysfonction des reins. Quand les chiens sont exposés aux médicaments tels que les myorelaxants ou des anesthésiques volatiles, par ex. isoflurane, ils vont souffrir d’une tachycardie, d’une hyperthermie et d’une production de CO2 augmentée. Si ces médicaments ne sont pas interrompus, les chiens meurent. L’application de dantrolène est recommandé pour améliorer les symptômes.

 

Quels sont les signes cliniques ?


Apparition des symptômes lors d’un stress ou lors d’exposition aux médicaments précités, quelques minutes ou quelques heures après le stimulus (stress, anesthésie ou administration médicamenteuse).

  *Apparition des signes dans l’ordre suivant :
1) Tachycardie et tachypnée (éventuellement troubles du rythme), augmentation du CO2 expiré et hypertension artérielle.
2) Hyperthermie (> 40 °C) associée à une hyperkaliémie et une acidose métabolique.
3) Contractures musculaires généralisées, urines brunes (présence de myoglobine).
4) Défaillances multiorganiques (insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, œdème aigu du poumon…).
5) Mort.

 

 

 

L' Hyperthermie Maline (MHS) est une maladie autosomique dominante, c'est à dire qu'un seul allèle muté suffit pour pour que la maladie s'exprime. L' allèle mutée du gène RYR1 en cause est sur un chromosome non sexuel

 

*La transmission des maladies autosomiques dominantes s'effectue sans saut de génération (transmission verticale)

Un chien qui n'a pas l'allèle pathologique ne peut pas "transmettre" la maladie à ses enfants. 

 

 

Aucun des parents n'est porteur du gène

Tous les chiots seront sains - non atteints par la maladie

 

 

 

Un des parents est porteur du gène

 

50 % des chiots seront statistiquement malades

 

 

 

 

Les 2 parents sont porteurs du gène

75 % des chiots seront statistiquement malades

 

 

 

Etant donné que la maladie se transmet par voie héréditaire autosomique dominant, il faut éviter de prendre un chien atteint de la maladie pour faire de l’élevage 

 

backretour